Lui septembre 2016 en cinq points et +++

Archives

1. Edito Frédéric Beigbeder (éponge en chef) - P.17
Merci Frédéric pour ce rappel à l’ordre quant aux valeurs de base que la folie ambiante de notre pauvre monde semble oublier. Une espèce de « dix commandements » (il y en a quinze) moderne qui fait frais au coeur. Toujours plein d’humour, subtil, lucide et candide à la fois, je dois l’avouer, dans ces écrits-là, je t’adore.
Tu nous suggères d’arracher cette page et de la punaiser au mur de notre chambre au côté d’une photo d’Isabéli Fontana, j’ai trouvé l’idée si bonne que je l’ai fait et ce, contre le gré de ma compagne.
J’épouse les quinze commandements sans retenue, surtout le dernier « le but de la vie est de faire l’amour le plus fréquemment possible ».
Et j’ajoute, pour ma part, à tous les fous assoiffés de sang, qu’il serait grand temps de se souvenir du commandement le plus important : « tu ne tueras point ».

2. Entretien Joann Sfar - P.18
Joann Sfar et Frédéric Beigbeder boivent du pastis au Ritz, autant reconnaître que ça commence bien. Sfar nous dit des choses passionnantes, il est passionnant ! Cultivé, plein d’esprit, doté d’une modestie sincère qui relève un peu plus toutes ses qualités. J’aime ses opinions sur tout, son sens de la judéité, sa vision républicaine du pays, ses nuances, son humanisme, sa candeur aussi dans la façon dont il parle des femmes.
Ses confidences sont délicieuses. Lorsqu’il se réfère à Prévert et Carné pour son prochain film, l’adaptation cinématographique de son « chat du rabbin », il ajoute qu’on peut admirer des gens et s’en inspirer sans leur arriver à la cheville. Il aborde des sujets graves comme la mort de ses parents, le mensonge fait à l’enfant, la création, avec une maturité déconcertante tant c’est juste et à la fois empreint d’une innocence quasi intacte. Ce type est un génie de la vie. Je l’ai dit dans des articles précédents, Beigbeder excelle en entretien lorsqu’il a affaire à un véritable artiste, Sfar en est un, c’est un régal !

3. Entretien politique Thierry Solère - P.58
Homme moderne et démocrate, il est le président du comité d’organisation de la primaire à droite qui désignera le candidat aux prochaines élections présidentielles.
Il s’est fait connaître en se présentant de façon dissidente face à Claude Guéant (candidat officiel de l’UMP à l’époque) à la mairie de Boulogne-Billancourt et il a gagné. Proche de Bruno Le Maire, il s’avère être un homme habile tant il arrive à s’entendre très cordialement avec tous les candidats LR. Sans se mouiller, il avoue tout de même que cette élection se gagnera sur la crédibilité, et que ceux qui forcent le trait ou en disent trop la perdront. Il cite Gaino en exemple, mais on devine aisément qu’il pense au petit Nicolas. Une chose est sûre, le Sieur Solère est bien placé pour un ministère régalien quel que soit le gagnant qui sans aucun doute sera notre prochain président.

4. Vie pratique Courage fuyons - P.74
Si vous êtes lâche et si vous n’avez pas l’âme d’un résistant, cet article est écrit pour vous. La menace terroriste étant à son apogée, les peurs et les désirs de fuite croissent à l’infini. Les chiffres sont édifiants. Depuis deux ans, les français qui partent à l’étranger ont doublé. L’expatriation auparavant était l’apanage des diplômés et des cadres supérieurs des grandes entreprises, désormais des chômeurs sans diplôme prennent un billet d’avion sans plus se poser de question. Le pays a peur, la croissance est faible, le chômage atteint des chiffres colossaux, l’herbe serait forcément plus verte ailleurs, comme l’énergie et la croissance. Concernant la protection sociale c’est une autre affaire. Les politiques d’immigration se repliant toutes sur elles-mêmes, on peut y penser mais cela ne paraît pas si simple.

5. Il était une fois… Quand la Nasa couchait avec le diable - P.138
Sujet un peu obscur que ce Jack Parsons. Né dans une famille fortunée puis ruinée lors du Krach de 1929, l’adolescent est passionné par les conquêtes spatiales et les explosifs. Etudiant raté mais néanmoins bon chimiste, il fonde dans les années trente le « Suicide Squad » au sein du California Institute of Technology (Caltech). Avec ses associés ils travaillent à la propulsion des fusées, solution totalement méprisée par les scientifiques de l’époque. La seconde guerre mondiale va faire leur fortune, l’US Army leur passe une énorme commande.
Seulement voilà, Jack Parsons se fourvoie en fréquentant la secte d’Aleister Crowley, un gourou qui met tout en œuvre pour promouvoir sa propre religion « Thelema ».
Vite influent puisque fortuné, il va rapidement prendre le pouvoir de la secte où la magie noire, la sexualité débridée et la prise de drogues sont monnaie courante et vont l'éloigner de ses amis scientifiques.
Sa rencontre avec Ron Hubbard, futur fondateur de l'Eglise de Scientologie, va précipiter sa chute. Ce dernier infiltre la secte de Parsons pour s’en inspirer et au passage lui escroque le reste de sa fortune.
Parsons, ruiné, finit ses jours chimiste dans l'industrie du cinéma. Il meurt à trente-sept ans suite à une expérience qui provoque l'explosion de sa maison.

+++ C’est qui lui ? - P.54
Comment rester un illustre inconnu tout en étant l’assistant personnel de Barak Obama ? Comme Brian Mosteller, 41 ans, gay, discret et minutieux. Il a commencé sa carrière auprès des Clinton en 1998, autant dire qu’il brillait déjà à 25 ans. Il est des gens comme ça qui savent ne pas perdre leur temps pour réussir vite !

+++ C’est qui elle ? - P.56
Cindy Whitehead, femme d’affaires et féministe américaine. Après avoir inventé le viagra pour femmes,  elle innove encore avec un vernis à ongles qui change de couleur si vous ingurgitez une drogue à votre insu. Une manucure anti-viol, pas mal non ?

+++ Les Filles en couverture Bons baisers de Rio -P.80
Rien à dire, les filles et les photos sont superbes.  Spécialement Isabeli Fontana !

+++ Bilan de santé Philippe Starck – P.156
Condescendant et auto-suffisant. Pas étonnant. Pas intéressant.

Notre ami mondain anonyme était en vacances et c’est bien dommage. On espère vivement le retrouver le mois prochain.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA

This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.